Suivez-nous
Annonce commerciale

Accédez à votre Espace personnel

Annonce commerciale
Partagez cette page
Annonce commerciale

Palmarès 2012

Comprendre les indices de notation

METHODOLOGIE DU PALMARES DU FIGARO

Pour établir le classement des meilleurs établissements de santé ainsi que les pôles d'excellence pour 30 types de prise en charge, nous nous sommes appuyés sur les dernières données disponibles émanant soit du Ministère de la santé soit d'autres organismes institutionnels.

Notre partenaire, Le Guide Santé (http://www.le-guide-sante.org) a assuré l'assistance méthodologique et le retraitement des données.



Un Comité Consultatif dans le cadre du palmarès des hôpitaux 2012 du Figaro s'est tenu en Novembre 2010. Il était composé de représentants de la profession (tous secteurs confondus, public, centre de lutte contre le cancer, privé non lucratif et privé commercial), de médecins responsables de l’information médicale et d’experts en cancérologie.

Il a été exposé que la méthodologie utilisée pour le Palmarès du Figaro Magazine serait basée sur les indicateurs publics et opposables suivants :

  • score agrégé de lutte contre les Infections Nosocomiales
  • certification Haute Autorité de Santé (HAS)
  • et indicateurs de qualité HAS avec utilisation d’un indicateur composite HAS construit à partir des indicateurs HAS* (moyenne des notes/100, la note de chaque indicateur étant rapportée sur 100).


Il est à noter que c'est l'entité juridique des CHU au lieu de l'entité géographique (sauf pour APHP, HCL) qui a participé au palmarès.

Le classement général des meilleurs établissements a été effectué pour 4 catégories homogènes d'établissement en court-séjour :

  • supérieur à 600 lits
  • entre 300 et 600 lits
  • entre 100 et 300 lits
  • inférieur à 100 lits

Les sources des données utilisées et disponibles pour le Grand Public sont les suivantes :

  • Données 2010 issues des statistiques annuelles d'activité (SAE).

    Source : http://www.sae-diffusion.sante.gouv.fr/

  • Données 2010 issues du PMSI (Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information) ; cette base de données est anonymisée et elle contient l’ensemble des cas traités par établissement (volume et type de séjours). Elle a permis de produire l’indicateur volume d’activité.

    Source : http://www.atih.sante.fr/

  • Données 2010 issues du tableau de bord national des infections nosocomiales dans les établissements de santé. Nous avons exploité le score agrégé de lutte contre les infections nosocomiales.

    Source : http://www.sante.gouv.fr

  • Données issues de la Haute Autorité de la Santé ou HAS (mise à jour au 31 Janvier 2012).

    Les résultats exploités sont ceux issus du recueil des indicateurs HAS et des rapports de certification* réalisés par les experts de la HAS après leur visite d’évaluation : la certification s’exprime sous forme de 5 niveaux. Les experts du Guide Santé ont traduit ces niveaux en une échelle de classement des établissements sous forme d’étoiles afin de pouvoir les comparer.

    Source : http://www.has-sante.fr/


Méthode classement national :

Nous avons exclus du classement les catégories d’établissements de santé suivants dont certains pourront faire l’objet d’un classement spécifique ultérieur :

  • soins de suite et de réadaptation
  • psychiatrie
  • hôpitaux locaux

Dans une première étape, nous avons exclus les établissements de santé :

  • dont les SAE de l’année 2010 étaient indisponibles (SAE signifie Statistique Annuelle des Etablissements de santé diffusée par la DREES - Ministère chargé de la santé et des solidarités)
  • dont le score de lutte contre les infections nosocomiales n’était pas en A ou en B
  • dont la certification (à la date du 31 Janvier) était encore en V1 ou de 0 à 2 étoiles en V2 ou V2010

Dans une deuxième étape, les établissements ont été classés par niveau de certification (5, 4 puis 3 étoiles puis le score agrégé, puis l'indicateur composite (classant).

Ex : 5 étoiles en certification avec score agrégé en A, puis classement par la valeur de l’indicateur composite. Viennent ensuite les 5 étoiles, score agrégé en B et classement indicateur composite, puis certification 4 étoiles, score agrégé A et indicateur composite , ...


Méthode classement par pôles d’excellence inter-régional :

Le classement inter-régional régional a été réalisé par type de prise en charge (les 30 plus fréquentes) dont un classement des établissements autorisés (base INCa) en cancérologie (5 prises en charge parmi les 30 plus fréquentes).


1. Palmarès inter-régional hors cancérologie : 25 prises en charge

  • intercatégories (en nombre de lits)
  • découpage géographique inter-régional (8 inter-régions)
  • Indicateurs de performance
    • certification V2 et V2010, avec exclusion en V1 et de 0 à 2 étoiles pour V2 et V2010
    • score agrégé de lutte contre les infections nosocomiales : inclusion des établissements avec score en A et B
    • Nombre de séjours (classant)
  • Méthode

    • classement par le nombre de séjours des établissements certifiés entre 2 et 5 étoiles + score en A ou B



2. Palmarès inter-régional en cancérologie : 5 prises en charge

  • intercatégories (en nombre de lits)
  • découpage géographique inter-régional (8 inter-régions)
  • Indicateurs de performance :
    • Certification V1, V2 et V2010, avec exclusion en V1 et de 0 à 2 étoiles en V2 et V2010
    • Score agrégé de lutte contre les infections nosocomiales : inclusion des établissements avec score en A et B
    • Traçabilité de la douleur : inclusion des établissements avec une valeur supérieure à la moyenne nationale
    • Nombre de séjours ou volume d’activité (classant)
  • Méthode

    • classement par le nombre de séjours des établissements certifiés entre 2 et 5 étoiles + score en A ou B + indicateur HAS douleur > moyenne nationale


Ainsi, les 30 tableaux de classement correspondent au classement des établissements de qualité très satisfaisante à satisfaisante pour les prises en charge les plus fréquentes en France en 2010 (dernières données d’activité disponibles au jour de l’étude).

L’indicateur principal est le volume d’activité et l’établissement peut ne pas être dans les 10 meilleurs de France. C’est uniquement un pôle d’excellence sur une prise en charge dans une spécialité qui est porté à la connaissance du lecteur. Cependant, un établissement qui a des indicateurs de qualité insuffisants ne peut pas figurer dans ce classement.

Conclusion

Chaque enquête, classement ou palmarès a ses propres indicateurs et notre étude a voulu être la plus juste en utilisant les derniers indicateurs disponibles et vérifiables par le Grand Public sur les sites institutionnels cités en supra.

Nous insistons sur le fait qu’il s’agit d’une « photographie à un instant t » de la qualité d’un établissement réalisée au 31 Janvier 2012. Entre le 31 Janvier 2012 et la parution du 16 Mars 2012, quelques nouveaux rapports de certifications ont été diffusés par la HAS.

*Définitions


Certification des établissements de santé


La certification est une procédure d'évaluation obligatoire des établissements de santé (hôpitaux et cliniques).
Elle porte sur l'organisation et le fonctionnement général de l'établissement ainsi que sur les pratiques de soins et l'information du patient
Les rapports de certification produits par la Haute Autorité de Santé (HAS) attribuent un niveau de certification (5 niveaux) à chaque établissement.
Ces niveaux ont été traduits dans l'outil en une échelle de classement des établissements sous forme d'étoiles afin de pouvoir les comparer :

  • 0 étoile = Non Certification (V2 et V2010) ou certification conditionnelle (V2).
  • 1 étoile = Certification avec visite de suivi ou réserves majeures, elle peut faire l'objet d'une visite d'experts visiteurs ciblée sur un aspect particulier.
  • 2 étoiles = Certification avec rapport de suivi ou des réserves, l'établissement doit remettre à la HAS un rapport détaillé prouvant que les mesures d'amélioration ont été réalisées.
  • 3 étoiles = Certification avec recommandations dans le champ des circuits de sécurité (risque potentiel pour le patient), l'établissement doit mettre en .uvre les mesures préconisées par la HAS (ex : sécurité incendie, sécurité chirurgicale (bloc opératoire), sécurité anesthésique (bloc anesthésie, SSPI)...).
  • 4 étoiles = Certification avec recommandations hors champ des circuits de sécurité, l'établissement doit mettre en .uvre les mesures préconisées par la HAS.
  • 5 étoiles = Certification sans réserve, ni recommandation, l'établissement de soins est encouragé à maintenir le niveau de qualité constaté.

Indicateurs HAS


Ces indicateurs de performance sont produits chaque année par la Haute Autorité de Santé (HAS) à partir des données que lui transmettent l’ensemble des établissements de santé.


Ces indicateurs contribuent à établir la mesure de la qualité dans les établissements de santé en sus de la procédure de certification.


Les indicateurs HAS sont actuellement au nombre de 6 :


Tenue du dossier patient


Délai d’envoi courrier fin hospitalisation


Traçabilité Evaluation de la douleur


Dépistage des troubles nutritionnels


Tenue du dossier anesthésique


Prescription médicamenteuse dans l'infarctus du myocarde (BASI)


Lutte contre les infections nosocomiales


C’est le score agrégé qui est utilisé par Le Guide Santé.


Les structures les plus avancées sont classées en A (5 étoiles) et les plus en retard sont classées en E (1 étoile).